Soutenance de thèse de Jeanne Gremmel

Classé dans : Defenses | 0

Soutenance de thèse de doctorat en sociologie de Jeanne Gremmel, intitulée :

L’invention de l’eau sociale
Trajectoire du problème de l’accès à l’eau en France (1984-2016)

le mardi 29 novembre à 14h, à l’ENGEES, amphithéâtre 419.

Le jury est composé de :

  1. Rémi Barbier, professeur de sociologie, UMR GESTE, Irstea-ENGEES (directeur de thèse)
    Mme Maryse Bresson, professeure de sociologie, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (présidente)

Mme Agathe Euzen, chargée de recherches au CNRS en anthropologie, LATTS (rapporteure)

  1. Jean-Yves Trepos, professeur émérite de sociologie, Université de Lorraine (rapporteur)
    Mme Marie Tsanga Tabi, Ingénieure de recherche en sciences de gestion, UMR GESTE

Résumé :

La thèse analyse la trajectoire du problème de l’accès à l’eau en France, sur trois décennies : elle rend compte de la manière dont cette question s’est lentement imposée à l’agenda politique à partir des années quatre-vingt et a progressivement été constituée en problème public.

Le problème de l’accès à l’eau émerge ainsi comme un enjeu rattaché à celui du droit au logement, dans un contexte dit de « nouvelle pauvreté », puis évolue en interaction ambivalente avec le problème de l’accès à l’énergie dans le cadre d’une politique d’assistance qui met une quinzaine d’années à se stabiliser, avant de conquérir une autonomie relative grâce à l’action d’entrepreneurs spécifiques et à la proclamation d’un droit à l’eau, droit qui offre alors une prise solide pour en réclamer une « mise en œuvre effective ».

Deux cheminements s’entrecroisent : celui du « social de l’eau », dominé par l’implication du monde de l’action sociale ; et celui de « l’eau sociale », qui vise l’internalisation de la dimension sociale au sein du monde sociotechnique de l’eau. Le social de l’eau est basé sur : l’affirmation d’un droit à l’aide ; l’externalisation de la gestion de cette aide ; le rôle de contributeur des services ; une approche curative des problèmes. En regard, le modèle de l’eau sociale se fonde sur : une gestion internalisée au sein des services d’eau ; l’instauration d’un droit à l’eau ; l’émergence d’une approche préventive des problèmes.

Mots clés : Problème public – Accès à l’eau – Droit à l’eau – Solidarité – Service essentiel – Services en réseau – Expérimentation publique – Action sociale